Menu
Sélectionner une page
25/10/2019

DC Belgium en dialogue avec HoGent

Dans le cadre du projet BLOK de la Haute école de Gand (HoGent), une étude a été menée par rapport au projet Lange Velden à Wondelgem, partiellement développé par DC Belgium. Les collaborateurs du projet ont analysé la qualité de vie des environnements d’habitat empilé pour les enfants, les adolescents et les familles en général. Lange Velden est un projet à petite échelle, ouvert et récent, qui représentait un cas d’étude idéal. Les résultats ont été récemment débattus avec DC Belgium et ont mis en lumière quelques observations majeures intéressantes.

Un quartier diversifié, un cas d’étude idéal

Avec 48 appartements sociaux et 6 tours d’habitation privées comptant chacune 14 villas urbaines, Lange Velden s’adresse à un large public. Depuis 2012, des jeunes familles, des parents dont les enfants ont quitté la maison et des plus de 65 ans vivent ensemble dans ce quartier verdoyant et ouvert en périphérie de Gand, auquel DC Belgium a participé en tant que promoteur en collaboration avec la société de logement social Volkshaard.

Le projet BLOK de Marreel M. et Boonen J. (2019) – Betekenisgeving, Leefbaarheid, Ontplooiingskansen voor Kinderen en tieners in de context van hoogbouw (sens, qualité de vie et opportunités d’épanouissement pour les enfants et les adolescents dans le contexte de l’habitat en hauteur, ndt.) – analyse la qualité de vie au sein des environnements d’habitat empilé et les points sur lesquels les promoteurs immobiliers, concepteurs et travailleurs sociaux doivent (encore) se concentrer. Cette étude sociale entend ainsi contribuer à créer à l’avenir des environnements d’habitat empilé offrant un meilleur encadrement et plus d’opportunités.

Les appartements de Lange Velden

Au niveau de l’agencement des appartements eux-mêmes, l’étude a mis en avant – surtout dans les appartements sociaux – un manque d’espace de rangement et des chambres à coucher considérées comme plutôt petites. La salle de bain est également moins bien notée, car elle ne répondrait pas aux besoins d’une famille avec enfants. Le positionnement des appartements garantit suffisamment d’intimité, ce qui est confirmé par l’étude. De manière générale, on constate que la préférence va aux appartements au rez-de-chaussée grâce à la présence d’un jardin privé.

Les espaces intérieurs communs sont perçus comme fonctionnels tant par les enfants que par les parents. Pourtant, ils offrent selon les enquêteurs beaucoup de potentiel pour les interactions entre voisins et par conséquent le sentiment de voisinage.

L’espace extérieur

Bien que les jardins et balcons privés du projet Lange Velden soient très appréciés de manière globale, ils semblent perdre leur importance pour les enfants à mesure qu’ils grandissent. À partir d’un certain âge, ils s’aventurent dans le quartier avec leurs amis. Une des motivations principales, c’est qu’ainsi, ils ne sont pas dérangés par leurs parents. Pour les parents, le jardin et le balcon restent une part précieuse du cadre de vie, pas seulement pour jouer et manger à l’extérieur mais aussi pour se détendre.

À Lange Velden, il n’y a pas mal d’espaces verts, ce qui est très apprécié par les habitants, surtout pour la vue et le sentiment d’espace et de nature. De leur propre aveu, les enfants utilisent peu les espaces verts communs mais un terrain de jeu à part entière pourrait néanmoins former une valeur ajoutée pour le quartier. La traversabilité du site ressort comme un plus, tandis que la sécurité routière est moins bien notée du fait qu’il n’y a pas de zones claires pour les piétons.

Le sentiment de voisinage

L’enquête fait apparaître un sentiment de voisinage plutôt fort à Lange Velden. Chaque année à lieu une réception de nouvel an conviviale et l’été, les habitants organisent un barbecue tous ensemble. En vivant à proximité, les habitants développent plus rapidement des contacts cordiaux et les enfants se lient souvent d’amitié.

Grâce à l’emplacement bien pensé du projet, les habitants ont toutes les commodités nécessaires (supermarchés, écoles, pharmacies…) à proximité et ils peuvent aussi rejoindre très rapidement le centre de Gand ou la gare. La ligne de tram 1 est une des plus populaire du grand Gand et donc un atout selon les habitants et leurs enfants.

Habitat empilé favorable au bien-être des enfants

L’étude a mis en lumière 10 blocs de réflexion par rapport à la qualité spatiale : sécurité, vitalité, personnes significatives, échelle, intimité, accessibilité et limites, confit et propriété, individualité et, pour terminer, rencontre. Ces blocs de réflexion ont été présentés à Gand lors de l’exposition ‘Kindvriendelijke stapelbouwomgevingen’ (‘Habitat empilé favorable au bien-être des enfants’, ndt.) et constituent non seulement une palette d’outils d’évaluation mais aussi un fil conducteur pour les futurs projets de DC Belgium.

Dans chacun de ses projets, DC Belgium s’efforce effectivement d’aller au-devant des attentes changeantes des gens et de la société. En se basant sur sa propre expérience et sur le feedback des clients mais aussi sur la recherche scientifique et sociale, dont BLOK est un excellent exemple.

Plus d’info

1 Marreel, M. & Boonen, J. (2019). Rapport de l’étude sur la qualité de vie à Lange Velden.

DC Belgium in dialoog met HoGent